La collection atypique du Fonds de Dotation Lévêque se compose de masques, de statuettes et d’objets utilitaires.

Cette vaste collection, constituée pendant plus de quarante ans au gré des voyages et rencontres du collectionneur, est riche dans sa diversité stylistique, puisqu’elle couvre une quinzaine de pays d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale. Masques, statuettes, sculptures, objets fonctionnels singuliers, provoquent et questionnent. Si ce n’est pas le caractère ancien de l’objet qui attire l’amateur, ou sa grande originalité sortie tout droit de l’imagination de l’artiste-sculpteur, ce sont les formes pures des pièces qui fascinent le curieux, mais aussi son aspect ornemental ou encore une certaine préciosité dans les matériaux utilisés pour parer l’objet. En un mot, c’est une collection éclectique construite à partir de coups de cœur esthétiques et symboliques d’un amoureux des arts et cultures d’Afrique.

Les expertises, réalisées lors de l’inventaire de la collection ont mis en évidence quatre grandes catégories d’objets : 

Les objets anciens et authentiques

Objets utilisés lors d’événements traditionnels du groupe socio-culturel auquel ils appartiennent, par exemple lors de la sortie des masques. 

Masque Baoulé, Côte-d’Ivoire.
©FDL / Sedef Sezginer
Masque Baoulé, Côte d’Ivoire.
©FDL / Sedef Sezginer 

Ce masque Baoulé, à l’expression pleine de sérénité subtile, est un témoin de cette catégorie d’objets dont les formes classiques sont gages de beauté.

Les objets de création
artistique contemporaine

Ils ne rentrent pas dans les canons classiques de la création plastique du groupe socio-culturel, mais ils montrent la créativité et la virtuosité des artistes-sculpteurs.

Masque Ligbi, Côte-d’Ivoire.  
©FDL / Sedef Sezginer
Masque Ligbi, Côte d’Ivoire. 
©FDL / Sedef Sezginer 

Ce masque présente un visage encerclé de cornes de buffle, animal sacrificiel de la société musulmane Do célébrant la fin du Ramadan en pays Ligbi.

 

Les objets de remplacement

Fabriqués lorsque l’original a été vendu, récolté, volé ou détruit, souvent par le même sculpteur que l’original, et ayant servi lors d’événements traditionnels du groupe socio-culturel auquel ils appartiennent. 

Masque Fang, Gabon.
©FDL / Sedef Sezginer
Masque Fang, Gabon.
©FDL / Sedef Sezginer 

Ce masque Fang séduit par son esthétique sobre, témoignage de la première forme du Ngil avant son interdiction par l’administration coloniale dans les années 1910.

Les objets fabriqués spécifiquement pour le commerce colonial

Ayant un intérêt décoratif évident. 

Pipe d’apparat Bamileke, Cameroun
Pipe d’apparat Bamiléké, Cameroun. 
©FDL / Sedef Sezginer

Cette pipe d’apparat Bamileke, de très belle qualité, présente un riche décor en haut relief qui résulte d’un travail minutieux en fer forgé.

©FDL/Sedef Sezginer

Les masques, statues et objets fonctionnels sont les expressions esthétiques les plus connues de l’Afrique subsaharienne. Irréductibles aux seules formes plastiques, ils constituent un ensemble cohérent dans lequel chaque objet a une fonction bien précise.

Série de statuettes de Côte d'Ivoire. © FDL

La Statuaire

La statuaire africaine : le savoir-faire et la virtuosité des sculpteurs
Objets utilitaires de la collection Fonds de Dotation Lévêque. © FDL / Sedef Sezginer

Les Objets utilitaires

La production matérielle des objets utilitaires/fonctionnels en Afrique subsaharienne est d’une grande richesse et d’une remarquable diversité.
%d blogueurs aiment cette page :