Les objets utilitaires  :

Une culture matérielle immémoriale

La production matérielle des objets utilitaires/fonctionnels en Afrique subsaharienne est d’une grande richesse et d’une remarquable diversité. Car si le sculpteur africain crée ces objets pour répondre aux besoins quotidiens, qu’ils soient politiques, religieux, domestiques, alimentaires, ludiques, sportifs, militaires, chaque objet associe de manière unique esthétisme et fonctionnalité, au service de la qualité utilitaire de l’objet. Il est évident que l’esthétisme d’un objet, tout comme sa fonction, est partie prenante dans l’intention de fabrication. D’ailleurs, pour certains objets rituels, plus leur beauté est grande, plus leur pouvoir magique est renforcé… La fonction de ces objets utilitaires ne peut être cernée que par rapport à leurs contextes de création, de production et d’utilisation.

La collection du Fonds de Dotation Lévêque est une véritable vitrine de cette production matérielle touchant au plus près de la vie sociale de ces sociétés.

Les objets de la vie quotidienne

Les cuillères sont souvent finement sculptées, à l’instar des cuillères Dan en Côte d’Ivoire, qui sont exhibées lors de fêtes villageoises au cours desquelles les représentantes d’associations féminine sont chargées d’organiser les repas. Elles  sont offertes à la femme la plus hospitalière du village.

Cuillère mia Dan, Côte-d’Ivoire
Cuillère Mia Dan, Côte d’Ivoire. © FDL / Sedef Sezginer

La cuiller à jambe ou femme-cuillère est une création extraordinaire propre aux artistes Dan. Je ne connais nulle part en Afrique noire des cuillères aussi imposantes et parfaitement sculptées.

– Bernard de Grunne

Les étriers de poulie de métiers à tisser, en Côte d’Ivoire, présentent des formes stylisées et sont souvent surmontés d’une figure anthropomorphe.

Étrier de poulie de métier à tisser Gouro, Côte-d’Ivoire
Étrier de poulie de métier à tisser Gouro, Côte d’Ivoire. © FDL / Sedef Sezginer

Les appuis-nuques servent à protéger la coiffure lors du sommeil. Dans certaines régions en Afrique subsaharienne, la coiffure est un symbole servant d’indicateur d’âge, de genre, et de statut social.

Paire d’appui-nuques Oromo, Ethiopie
Paire d’appui-nuques Oromo, Ethiopie. © FDL / Sedef Sezginer

Les peignes sont finement ornementés, comme cette paire de peignes de mariée Ashanti, ou ce peigne Baoulé incrusté d’ivoire.

Paire de peignes de mariée Ashanti, Ghana
Paire de peignes de mariée Ashanti, Ghana. © FDL / Sedef Sezginer
Peigne Baoulé, Côte-d’Ivoire
Peigne Baoulé, Côte d’Ivoire. © FDL / Sedef Sezginer

Les objets rituels 

Les oracles à souris, en pays Baoulé en Côted’Ivoire, sont des procédés divinatoires très ingénieux : à l’intérieur de la boîte, deux compartiments communiquent. On y dispose des graines et des baguettes. Les souris, en mangeant les graines, modifient la disposition des baguettes qui fait l’objet d’une interprétation par le devin.

Oracle à souris gbékré sè Baoulé, Côte-d’Ivoire
Oracle à souris Gbékré sè Baoulé, Côte d’Ivoire. © FDL / Sedef Sezginer
Oracle à friction itombwa Dengese, République Démocratique du Congo
Oracle à friction Itombwa Dengese, République Démocratique du Congo. © FDL / Sedef Sezginer

Les oracles à friction sont utilisés par les devins pour prédire l’avenir. Ce magnifique exemplaire Dengese est anthropomorphe, le personnage portant un bonnet utilisé par les notables.

Les instruments de musique

Les harpes font l’objet d’une stylisation particulière, notamment au Gabon et en République Démocratique du Congo. Cette harpe Mangbetu présente un manche anthropomorphe représentant une figure féminine à la haute coiffe caractéristique.

Olifant Kongo, République Démocratique du Congo
Olifant Kongo, République Démocratique du Congo. © FDL / Sedef Sezginer
Harpe Mangbetu, République Démocratique du Congo
Harpe Mangbetu, République Démocratique du Congo. © FDL / Sedef Sezginer

Les olifants sont des instruments de musique à vent, dont l’embouchure latérale est percée dans la courbe interne concave de l’instrument. Ils sont souvent surmontés de personnages et décorés de motifs sculptés en bas relief, comme cet olifant Kongo.

Détail / Olifant Kongo, République Démocratique du Congo
Olifant Kongo, République Démocratique du Congo, détail supérieur. © FDL / Sedef Sezginer

Les objets du prestige royal

Les haches et herminettes sont portées sur l’épaule afin d’indiquer le rang social de leur propriétaire. Cette herminette Lele présente une tête anthropomorphe avec une lame gravée jaillissant de la bouche.

Herminette Lele, République Démocratique du Congo
Herminette Lele, République Démocratique du Congo. © FDL / Sedef Sezginer

Les tabourets et chaises sont souvent liés au prestige royal. Cette chaise Tchokwé d’Angola en est un parfait exemple : les petites sculptures de personnages représentent les domaines de la vie sociale et rituelle dans lesquels intervient le chef.

Chaise de chef Tchokwé, Angola
Chaise de chef Tchokwé, Angola. © FDL / Sedef Sezginer

Les cannes et sceptres sont des objets d’apparat, comme l’illustre parfaitement ce sceptre-tabatière Tchokwé, qui est sculpté en son sommet d’un personnage de haut-rang. Il était porté par un jeune garçon lors des visites et cérémonies officielles.

Détaille / Sceptre-tabatière Tchokwé, Angola
Sceptre-tabatière Tchokwé, Angola, détail supérieur. © FDL / Sedef Sezginer
Sceptre-tabatière Tchokwé, Angola
Sceptre-tabatière Tchokwé, Angola. © FDL / Sedef Sezginer

Les pipes, lorsqu’elles sont magnifiquement sculptées, sont également l’apanage de l’élite royale. Cette pipe Bamoun du Cameroun offre une représentation anthropomorphe réservée aux chefs (« Fon« ) de très haut rang et aux membres de la famille royale. Les joues gonflées du personnage pourraient rappeler les hérauts joueurs de trompe accompagnant le monarque dans ses déplacements, ou encore la puissance des Fon.

Pipe Bamoun, Camerou
Pipe Bamoun, Cameroun. © FDL / Sedef Sezginer

Références bibliographiques sélectives :
ELOUGA Martin, “Comprendre les objets africains. Perspectives méthodologiques d’étude d’une culture matérielle diversifiée”, Trans. Revue électronique de recherches sur la culture [en ligne], consulté le 24 mars 2020. 
URL : http://www.inst.at/trans/20/comprendre-les-objets-africains-perspectives-methodologiques-detude-dune-culture-materielle-diversifiee/
• FAÏK-NZUJI Clémentine, Symboles graphiques en Afrique, Paris, Karthala-Ciltade, 1992. 
• JEWSIEWICKI Bogumil, “De l’art africain et de l’esthétique : valeur d’usage, valeur d’échange”, Cahiers d’études africaines, vol. 36, n° 141-142, 1996, p. 257-269. 
• MVENG Engelbert, L’Art et l’Artisanat Africain, Yaoundé, Editions CLE, 1980.

 

fr Français
X
%d blogueurs aiment cette page :