Avec le Fonds de Dotation Lévêque, les arts d’Afrique s’invitent dans les écoles ! Nous proposons une approche différente du musée, fondée sur la découverte sensorielle et l’interaction avec les objets.

Anaelle et Sarra, chargées de projets et de recherches au FDL, face aux élèves de CE2 de l’école élémentaire Le Parc de Choisy-le-Roi (94). © FDL

Notre première initiation aux arts d’Afrique auprès de scolaires a eu lieu à l’école élémentaire Le Parc de Choisy-le-Roi (94). Des élèves de CE2 ont assisté à une présentation ludique autour de l’art africain, menée par les deux chargées de projet et de recherches du FDL, Anaelle et Sarra. L’intervention s’inscrivait dans une cohérence du programme scolaire, les élèves ayant déjà travaillé sur les masques africains en début d’année. 

Nous sommes revenues sur la notion de collection d’art, et nous avons contextualisé la provenance des objets en les resituant dans les différents pays d’Afrique.

Nous avons sélectionné quatre statuettes : une poupée de fertilité du Cameroun, des statuettes jumeaux du Nigéria, une boîte à souris de Côte d’Ivoire et un fétiche à clous de République Démocratique du Congo. Un enfant venait au tableau et devait deviner, les yeux fermés, les matériaux de l’objet. Nous expliquions ensuite à l’ensemble des élèves sa composition et sa signification. A la fin de la présentation, toute la classe a eu la chance de manipuler les œuvres et de poser de nombreuses questions.

La séance s’est clôturée sur deux ateliers :

  • Un atelier théâtre d’improvisation, qui consistait à inventer une histoire collectivement, en intégrant les objets découverts lors de la séance. L’histoire était jouée devant tout le monde par quelques élèves.
  • Un atelier art plastique dans lequel les élèves ont proposé une réinterprétation des objets d’art africain à travers le dessin.
Dessins réalisés par les élèves de CE2 de l’école élémentaire Le Parc de Choisy-le-Roi (94) après observations des objets. © FDL

Le bilan de cette première initiation à l’art africain auprès des scolaires fut une réussite ! Les élèves ont fait part d’une curiosité toute particulière et ont été ravis de pouvoir toucher les objets.

La maîtresse, Marianne Ferrando, nous fait part de ses impressions après cette séance :  

Cette présentation a permis aux élèves de découvrir une nouvelle culture parfois éloignée de la leur. Ils ont eu le privilège de regarder les statues de près et de les toucher, ce qui serait impossible dans un musée.

écrit et réalisé par Anaelle Dechaud & Sarra Mezhoud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr Français
X
%d blogueurs aiment cette page :