Masque Seli Ripolin Gouro

CÔTE D’IVOIRE
Masque Seli Ripolin Gouro
Bois, peinture
H : 46 cm

Ce masque à jabot polychrome Seli « ripolin » présente un visage féminin aux traits naturalistes réhaussé de peinture rouge. Les scarifications en relief sur le front et les joues sont marquées de noir, tout comme les sourcils et le contour des yeux mi-clos. La bouche aux commissures relevées est ouverte sur des dents blanches. Le pavillon des oreilles est bien dessiné. La coiffure aux cheveux noirs est surmontée d’une superstructure mettant en scène deux personnages autour de la performance de Zamble, masque anthropo-zoomorphe aux cornes d’antilope, et à la mâchoire de crocodile ouverte. La composante panthère se retrouve également dans le masque Zamble, non pas dans le masque lui-même, mais dans la peau de panthère portée attachée sur le dos du porteur du masque, sous un pagne immaculé tissé dans les tons clairs. Le danseur est également revêtu d’ornements pour les poignets et les chevilles, composés de feuilles fraîches jaunâtres de cocotier. Ces masques très colorés, que l’on surnomme aussi « masques Ripolin » (ils apparurent avec l’arrivée des premières peintures ramenées par les colons) sont utilisés pour nombre de réjouissances et sont des masques profanes, que tout le monde peut voir.