COTE D’IVOIRE
Marteau de gong / marteau à musique lawle Baoulé
Bois, pigments, perles, tissu
H : 33 cm

Ce marteau de gong Baoulé au manche anthropomorphe (Il est exceptionnel que la poignée d’un idiophonelawle soit ornée, comme ici, d’une sculpture figurative) est surmonté d’un masque de conjuration bonu amwin à trois cornes. Le haut front bombé surmonte un regard en demi-lune, de part et d’autre du nez droit. La mâchoire ouverte est traitée en deux rectangles étirés. L’instrument a conservé sa sourdine en tissu. Ce type d’idiophone “tiendrait son nom laouré, laoulé ou ndaouli, d’une divinité Baoulé liée au culte des jumeaux. Il était autrefois l’un des principaux attributs des chefs traditionnels dont il servait à annoncer les déplacements, particulièrement dans les cérémonies rituelles et les funérailles.” (in Corps sculptés, corps parés, corps masqués, p.198). Le masque bonu amwin représentait le pouvoir politique et spirituel collectif des hommes, la principale force coercitive dont le pouvoir Baoulé disposait.

%d bloggers like this: